Gérard Jugnot sort un livre

« C’est l’heure des contes », chez Flammarion.

 
 
 
 
Dans Fémina, interviewé par Clara Géliot, il déclare : 
Je crois que ce livre est né de mon obsession à mettre du rose sur le noir…
 
Le don de jeter un regard ironique sur les choses graves ? 
C’est surtout avec les clowns ou les farces et attrapes que j’ai découvert les vertus de l’humour contre les maux… Si je soutiens l’association Le Rire médecin, c’est parce que je crois intimement que le rire peut alléger les souffrances des enfants et les inquiétudes des parents.
 
Vos amis du Splendid d’il y a quarante ans ? 
Nous avons beaucoup travaillé ensemble. Il y a eu des échecs et des succès, mais si je devais trouver un titre à notre histoire commune, ce serait assurément : « Nous nous sommes tant marrés. »